Inalia tome 1 : Le prince des loups

Je pense que là-haut, quelques étages au-dessus de ma tête, un prince aux yeux verts est dans sa chambre, seul… Que fait-il? Est-il allongé dans son lit, pensant à une fille?

Inalia tome 1 : Le prince des loups

Genre : Romance paranormale

Salut tout le monde comment allez-vous aujourd’hui ? Prêt pour la rentrée pour ceux qui retournent sur les bancs de l’école ? Je reviens pour cette dernière chronique et article du mois d’Août pour vous présenter un livre de fantasy et de romance auto édité, j’avais lu durant une lecture commune organisée par les admin d’un groupe de lecture Facebook dont je suis membre. N’hésiter pas à me dire si vous l’avez lu, et ce que vous avez pensé.

Résumé :

121 ans après le Grand Changement, l’Histoire des Hommes a disparu. Le Roi Richard, un homme tyrannique, veut marier ses deux fils pour s’assurer de transmettre la couronne, mais aussi pour honorer une vieille promesse…

Chez les De Morvan, Pénélope, une jeune servante, est au service de Laurine, l’une des 3 filles de la Marquise. Aux côtés de ses amies servantes, Sylvia, Lucie et Christine, elle tente de survivre aux maltraitances et aux humiliations…

Pourtant, lors de la venue des Princes, Pénélope fait, par hasard, la rencontre du Prince Stéphane, et leurs interrogations quant au passé des hommes pourraient bien les rapprocher…

Mon avis :

La première chose que je voudrais dire, c’est que la couverture est absolument magnifique ! Elle est à la fois sobre et très classe, témoignant parfaitement du côté fantastique et retour aux sources du livre. C’est dommage que je n’ai pas assez de place chez moi dans ma bibliothèque papier, car j’aurai bien aimé qu’il la rejoigne, à la place j’ai décidé d’opter pour le numérique.

Dans ce livre, nous suivons Pénélope, qui est une servante s’occupant de Laurine, la cadette de madame De Morvan une marquise. Dès le début nous sommes immergés dans son quotidien, qui est loin d’être reposant et facile à vivre. En effet, la marquise ainsi que deux autres filles prennent un malin plaisir à malmener et à mépriser les quatre servantes (insultes, coups, brûlures…). Seule Laurine témoigne un réel attachement envers l’une d’elles, elle n’hésitera pas d’ailleurs à jouer de son autorité pour protéger comme elle peut Pénélope. Lentement une belle et secrète histoire d’amitié va naitre entre la noble et la fille du peuple. La jeune noble lui confiera d’ailleurs certains de ces secrets, dont un qu’elle craint d’être découvert, qui pourrait plonger dans l’embarras sa famille et la déshonorer.

Cependant, la vie plutôt ordinaire de nos protagonistes va être brutalement bouleversée, lors que la marquise apprendra que les héritiers de la couronne du royaume d’Inalia viendront rendre vie aux jeunes filles. En effet, ils font le tour de toutes les familles nobles, afin de se trouver une fiancée, même si Alexandre est peu enclin à rechercher une épouse, pour honorer ses devoirs de prince.

Dès le premier regard, Pénélope tombera sous le charme du prince. Soyons d’accord, c’était assez prévisible. Après cette visite, les trois jeunes demoiselles, leur mère et les quatre servantes seront invitées à se rendre au palais royal, car vraisemblablement les filles de la marquise semblent avoir attirer l’attention des princes, sauf que pour l’un d’eux, mon petit doigt me dit qu’il en est tout autre. Tout au long des autres chapitres, nous allons suivre le quotidien de Pénélope, qui essaye d’accoutumer à cette nouvelle vie, mais qui sera assez difficile, car elle devrait faire face au roi, qui ne voit pas d’un très bon bon œil la relation amoureuse naissante entre la jeune fille et son fils, mais aussi au ténébreux prince Stéphane, qui est loin d’être insensible à ces charmes naturels.

Globalement, j’ai beaucoup aimé l’intrigue, elle est palpitante, même s’il n’y a que peu de scènes d’action, mais étant donné que c’est un premier tome, et donc une ouverture sur cette nouvelle saga, je peux pardonner cela. Les descriptions des lieux et plus particulièrement celles du palais royal et du jardin royal sont bien élaborées, je me serai presque crue perdue dans ce dédale de couloir d’un ancien temps. J’ai trouvé aussi très intéressant l’idée que l’histoire se déroule dans un futur où la civilisation humaine contemporaine aurait été baladée, pour laisser de nouveau place à une autre beaucoup moins dépendante des nouvelles technologies, se voyant désormais obligée de se rabattre sur une vie plus simpliste.

D’ailleurs je me suis posée beaucoup de questions quant à la disparition de notre civilisation avancée : que s’est-il réellement passé ? Et comment est-ce possible que toute la technologie qu’elle ait conçue, ait brutalement disparue ? Par ailleurs, je n’ai pas été la seule à me le demander puisque Alexandre et Pénélope partagent le même désir de vérité.

Même si nous demeurons dans le brouillard le plus complet concernant le point de l’intrigue, cela ne m’a pas dérangé.

Maintenant attaquons-nous aux personnages. J’ai adoré Laurine, elle est vraiment attachante de part son passé, ses choix qu’elle a fait qui ne sont pas pris à la légère. Elle est très intelligente et sait se servir à bon escient de son statut de noble. Même si elle demeure un peu timide, elle dégage une certaine force de caractère, qu’elle ne dévoile qu’en cas de nécessité. Concernant Pénélope, j’ai eu un peu plus mal de mal avec elle, elle est clairement dépeinte comme étant le portrait type de la fille innocente, naïve et dont tous les beaux garçons tombent sous le charme, ce qui m’a un peu énervée parfois. Du côté d’Alexandre , j’ai eu aussi un peu de mal avec lui, car il est un peu la caricature typique de l’homme gentil et assez mielleux, qui veut absolument protéger sa bien aimée. Un genre de personnage que j’ai un peu de mal à supporter. Concernant Stéphane, je me suis plus attachée, même s’il nous apparait comme un homme égoïste et insensible. Il dégage néanmoins une certaine aura de bienveillante à l’égard de l’héroïne derrière son attitude moqueuse. A mon avis, ce personnage est loin de nous avoir livrer tous ces secrets, et je suis très curieuse d’en savoir plus sur lui.

En conclusion, je dirai que ce premier tome est une très belle ouverture sur une nouvelle saga dystopique, qui traite de plusieurs sujets intéressants, tels que la lutte des classes ou encore le ressource aux sources. Par ailleurs, la présence d’un triangle amoureux dans l’histoire ne m’a pas vraiment dérangée, car cela rajoutait un certain dynamisme, cependant j’espère qu’il ne s’éternisera pas.

Note :

4,5/5

2 commentaires sur “Inalia tome 1 : Le prince des loups

Ajouter un commentaire

  1. Hello, ce n’est un genre que je lis. Mais, j’ai pris la résolution de m’y essayer pour voir si mes goûts ont changé ! Je connais l’auteure mais je ne lui jamais rien lu ! Bonne rentrée ou reprise !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :